Nana Mouskouri: une artiste crétoise accomplie

Nana Mouskouri (Ioanna Mouskhouri de son vrai nom) est née en Grèce le 13 octobre 1934 à La Canée (Crète). C’est une chanteuse de talent et une femme politique grecque.

Elle a débuté sa carrière en 1958 et enregistrera par la suite plus de 1 550 chansons dans plusieurs langues.
De 1994 à 1999, elle est eurodéputée de la Nouvelle Démocratie (parti politique grec de droite modérée).

Depuis son enfance, sa jeunesse et sa formation

La famille Mouskhouri vit à La Canée, en Crète. Le père de Nana, Konstantinos, travaille comme projectionniste dans un cinéma local. Sa mère, Aliki, y est ouvreuse.

Ioanna a trois ans quand toute la famille déménage à Athènes. Son enfance est marquée par l’occupation de la Grèce par les troupes de l’Allemagne nazie. Son père fait partie du mouvement de résistance aux nazis à Athènes. Les parents Mouskhouri travaillent très dur afin d’envoyer Nana et sa sœur aînée Eugenia (dite Jenny), au prestigieux conservatoire hellénique à Athènes.

À douze ans, Nana commence à prendre des leçons de chant, de piano et d’harmonie; elle étudie pendant huit ans.
Elle montre un talent musical exceptionnel dès l’âge de six ans. Sa sœur Eugenia apparaît comme celle qui a le plus de talent, mais Nana a très tôt du succès car elle est dotée d’une remarquable voix, unique en son genre, l’une de ses cordes vocales présentant un épaississement congénital.

nana

Carrière de la chanteuse de Paris a Luxembourg

La carrière discographique de Nana Mouskouri débute en 1958, après sa rencontre avec le compositeur Manos Hadjidakis. En 1960, elle s’installe à Paris.

Au cours de sa carrière elle enregistrera plus de 1 550 chansons différentes, principalement en allemand, en anglais, en espagnol, en français, en grec et en italien, mais aussi en hébreu, en japonais, en néerlandais, en portugais et en gallois.
C’est dire qu’elle est donc devenue une Star internationale du show-biz.

En 1963, elle est choisie pour représenter le Luxembourg au Concours Eurovision de la chanson avec la chanson « A force de prier ».
Le 23 mars 1963, à Londres, elle interprète cette balade en seizième et dernière position sur la scène sous la direction du chef d’orchestre britannique Eric Robinson.
Au terme du vote final, composé uniquement de jurys nationaux, elle se classe à la huitième place.

Nana sur cinq continents

De 1968 à 1976, elle anime sa propre émission de télévision produite par la BBC qui devient par la suite un rendez-vous de nombreuses stars incontournables de la chanson mondiale. Avec cette émission Nana forge sa personnalité de vedette de la télévision mondiale. Ses lunettes à monture noire contribuent, pour une large part, à intensifier sa popularité en se distinguant dans le paysage télévisuel habituel. Cette émission lui a permis de se propulser en avant pour une carrière internationale sur les cinq continents: l’Europe, l’Asie, l’Australie, la Nouvelle-Zélande mais aussi l’Amérique du sud.

En 1984, elle interprète la version française du tube du groupe ABBA « Chiquitita » devenant ainsi ‒ avec Mireille Mathieu, Karen Cheryl et Michèle Torr ‒ la quatrième personne à chanter en français les titres de ce groupe suédois. Au cours de la même année elle va chanter le générique de la série télévisée américaine « L’amour en héritage ».

Elle interprète simultanément différents genres musicaux tout au long de sa carrière, sur des airs de folklore, jazz, pop, musique classique (Verdi, Mozart) et Carl Orff dont elle reprend un extrait de son œuvre maîtresse, la cantate Carmina Burana, sous le titre Ave Verum.

Nana Mouskouri des années 2000

Pour ses 70 ans, en 2004, un coffret intégral de son travail en français est édité par Universal Music Group, incluant un livret de plus de cent vingt pages, écrit et illustré par Nana elle-même.
En 2005, Nana Mouskouri entreprend une tournée d’adieux internationale, se déplaçant de l’Europe à l’Australie.

Elle décide de donner un concert d’adieu en novembre 2007 à l’opéra Garnier à Paris. Un an plus tard, elle annonce qu’elle va mettre un terme à sa carrière lors d’un double concert à l’Odéon d’Hérode Atticus en Grèce. Un public international l’ovationne au cours de ces deux soirées.
Toutefois – comme beaucoup de grands artistes – elle vivra très mal cette retraite, qui provoque chez elle un malaise, un sentiment d’inutilité et de désespoir, se traduisant par des maladies et une dépression.

Elle décide donc de revenir sur scène à 80 ans.

C’est alors qu’elle publie l’opus Happy Birthday Tour accompagné d’une grande tournée internationale qui la conduit, une fois de plus, aux quatre coins du monde.

Au début de 2018, elle sort un nouvel opus: Forever Young, constitué de reprises de morceaux comme « Sa jeunesse » de Charles Aznavour, « Alléluia » de Leonard Cohen, « Dis, quand reviendras-tu? » de Barbara, « Salma Ya Salama » de Dalida, ou même « Hey Jude » des Beatles.

pub olive

Nana fidèle à ses engagements politiques

En 1982, Nana Mouskouri interprète au pied du mur de Berlin – quelques années avant l’effondrement du mur de la honte ‒ la chanson « Je chante avec toi liberté », à l’invitation du commandant des troupes françaises à Berlin.

En 1993, sa notoriété l’a conduit à l’Unicef qui va lui confier une mission d’ambassadrice itinérante chevronnée des droits de l’enfant. Un an plus tard le parti politique grec Nouvelle Démocratie (de centre droit) l’a intégrée dans sa liste pour les élections européennes. Elle siégea donc au Parlement européen de 1994 à 1999.

Et dernièrement, en 2018, elle signe avec Juliette Binoche la tribune contre le réchauffement climatique intitulée « Le plus grand défi de l’histoire de l’humanité » qui rassemble 200 personnalités pour sauver la planète.

- Annonce -Ceetiz - Transferts

Articles liés

Réservez votre vol en ligne

Réservez votre location de voiture

Location de voiture jusqu'à 30% de réduction

Traverser les iles grecques en ferry

Derniers articles

Envie d'une croisière ?

Investir dans les iles grecques

Categories