La première flotte d’hydravions en Grèce

Pour la première fois, une flotte d’hydravions va desservir les îles grecques!

Cette flotte d’hydravions va combler le vide qui existait dans l’interconnexion des îles grecques et des zones lacustres.
Pourvue d’un littoral de 16 000 kilomètres, la Grèce remplit aisément les conditions d’un service d’hydravions. De plus, ses archipels et ses nombreuses îles offrent l’avantage d’une desserte par ce type de transport.

Les opérateurs pourront améliorer l’accès à de nombreuses stations de vacances et à des îles mal connectées, ce qui pourrait stimuler son industrie touristique.

Désormais, la flotte d’hydravions complétera les autres moyens de transport et offrir également des vols affrétés. Effectivement, à ce jour, les ferries et les jets privés ou professionnels desservent les îles grecques.

L’hydravion reste un moyen innovant, flexible, rapide et respectueux de l’environnement. De plus, la polyvalence viendra compléter les moyens de transport existants (avions, navires, trains). En particulier, en visant le développement d’un modèle de transport combiné qui répondra au mieux aux besoins.

La compagnie aérienne Grecian Air Seaplanes, propriétaire de la flotte d’hydravions.

Grecian Air Seaplanes a déclaré que ses vols combleraient un vide, aidant à relier les îles les unes aux autres et au continent par voie aérienne. Son plan d’affaires prévoit une flotte mixte d’avions possédés et loués. Car le coût d’un hydravion est d’environ 7 millions de dollars.

La société a déclaré qu’elle prévoyait de développer ses activités dès l’obtention des licences. Elle vise les ports maritimes dans lesCyclades, en Crète, dans les îles Sporades et Dodécanèse. Enfin, dans d’autres archipels et dans le nord de la mer Égée.

Axionair finance la flotte d’hydravions.

Selon le Deal News, un fonds allemand a investi via la société AXIONAIR dans la compagnie aérienne d’hydravions Grecian Air Seaplanes. Dimitris Babakos, l’un des principaux actionnaires du fonds allemand et d’AXIONAIR, précise:

Ce projet innovant est mis en œuvre avec de multiples bénéfices pour notre pays. Nous avons comme objectif de créer un nombre important d’emplois dans toute la Grèce. De ce fait, nous contriburons, de manière substantielle à la réduction du chômage. Et cela, grâce à l’exploitation des hydravions grecs et des «ports maritimes helléniques. Dans son plein développement, ce projet dépassera largement les 100 millions d’euros. 

Nous unissons la Grèce et développons un nouveau produit touristique pour notre pays.

Nous investissons parce que nous sommes convaincus du caractère pro-investissement du gouvernement grec et nous avons surmonté le récif bureaucratique de toutes les années précédentes», note Mme Maria Toctor.

Lire aussi l’article: Le fabuleux nouveau système de péage en Grèce

En coopération avec les ministères, nous jetons une base solide pour mettre en œuvre un projet de transport pionnier.  Celui-ci deviendra le principal guide pour le développement touristique, économique et social des îles grecques. Nous sommes très heureux parce que nous mettons en œuvre, à travers les hydravions grecs et les ports helléniques, un projet d’importance nationale qui sera l’un des principaux piliers du développement économique, a-t-elle ajouté. Le responsable de Grecian Air Seaplanes, enchéri :

Il est impensable de ne pas faire voler des hydravions en Grèce.

Grâce à son caractère polynésien et au nombre important de lacs dont il dispose, notre pays, avec l’un des plus grands littoraux de la planète, est une destination idéale pour la mise en œuvre de ce projet.

Quand et où débuteront les premiers vols de la flotte d’hydravions

L’avionneur Grecian Air Seaplanes prévoit de démarrer ses vols début septembre avec 3 hydravions amphibies.  Pour l’instant, la capacité sera de 19 sièges. En outre, il prévoit d’augmenter progressivement la densité de vols pour répondre aux besoins de tout le pays.

Selon le plan stratégique, la société disposera d’une flotte mixte, car certains hydravions seront détenus par des particuliers et certains seront loués, le coût d’achat de chaque hydravion s’élevant à 7 millions de dollars.

En tout premier lieu les vols commenceront à partir de la mer Ionienne, où se trouvent les premières voies navigables autorisées. Progressivement, le planning de vol de la flotte d’hydravions va s’étendre à d’autres régions insulaires du pays. En fait, il faudra attendre l’octroi de licences pour les voies navigables dans les Cyclades, le Dodécanèse et la Crète. Enfin, d’ici 2 ans la compagnie espère obtenir toutes les autorisations.

- Annonce -Ceetiz - Transferts

Articles liés

Réservez votre vol en ligne

Réservez votre location de voiture

Location de voiture jusqu'à 30% de réduction

Traverser les iles grecques en ferry

Derniers articles

Envie d'une croisière ?

Investir dans les iles grecques

Categories