La Pinacothèque nationale d’Athènes récupère 2 tableaux volés

Les 2 œuvres d’arts volées en 2012 dans la Pinacothèque nationale d’Athènes ont refait surface. En effet, Les enquêteurs de la police d’Athènes ont mis la main sur le trésor dérobé.

En plus des œuvres de Picasso et de Mondrian, les voleurs se sont échappés avec un dessin de Caccia réalisé à la plume et à l’encre. Ce drame qui a bouleversé la Pinacothèque nationale d’Athènes est enfin résolu, les œuvres sont apparues dans une forêt grecque après des années de recherche.

Tableaux volés à la Pinacothèque nationale d’Athènes.

La police grecque affirme, dans un communiqué publié le 28 Juin dernier, avoir retrouvé les œuvres disparues en 2012. Il s’agit des tableaux de Pablo Picasso et Piet Mondrian, dérobés de la pinacothèque d’Athènes. Ces deux œuvres représentent la possession artistique la plus importante du pays. Bien que les agents de police affirment les avoir retrouvées, aucune information concernant leur état n’a été divulguée.

Le Picasso dérobé en 2012 dans la Pinacothèque nationale d’Athènes

Il s’agit de l’oeuvre d’une Tête de femme cubiste réalisée en 1939. Cette toile est de 56 cm sur 40 cm et a été peinte et dédicacée par le fameux peintre. Offerte à la Grèce après sa réalisation, elle représente le symbole de résistance du pays contre les forces nazis. Pablo Picasso a mentionné le peuple grec au dos du tableau en saluant leur bravoure et leur détermination durant la seconde guerre mondiale.

Cette œuvre a été découverte près de Ketarea, au sud-est d’Athènes accompagnée de la réalisation de Mondrian.

Le Mondrian

Il s’agit d’une peinture à l’huile nommée Le moulin. Cette dernière a été réalisée en 1905. Elle représente un paysage où l’on peut apercevoir un moulin à vent au bord d’une rivière. Le lieu que représente cette peinture est sans doute d’origine hollandaise.

Une dernière œuvre inattendue

Les cambrioleurs ne se sont pas contentés des deux peintures iconiques de la pinacothèque, une troisième œuvre avait disparue en janvier 2012 signée Guglielmo Caccia. Ce dessin sur papier dessiné à l’aide d’une plume et d’encre seulement. Une signature du célèbre peintre italien qui dépeint une scène religieuse dans un style maniériste. On estime l’âge de ce dessin à plus de 400 ans, un véritable trésor national dérobé.

Une réapparition mystérieuse des œuvres volées

Les autorités grecques ont fini par mettre la main sur les trois œuvres disparues en 2012 dans des circonstances sombres. En effet, on estime que la durée du cambriolage n’excèdait pas les sept minutes. Cette particularité a soulevé le doute quant à la fiabilité du système de sécurité de la pinacothèque d’Athènes.

Une enquête menée par les officiers de police a conclu que le système d’alarme défectueux du musée était responsable du cambriolage. Les voleurs avaient utilisé une ruse pour tromper le gardien en activant et désactivant à plusieurs reprises l’alarme des lieux. Cela leur a permis de créer la diversion parfaite afin de dissimuler les œuvres en dehors de la pinacothèque.

Cet événement n’est pas le seul en son genre. En effet, la Grèce a connu de nombreux cambriolages en 2012, année de crise économique, qui ont déclenché la panique générale. Aujourd’hui, l’état des œuvres retrouvées est inconnu et un grand nombre d’antiquités dérobées au musée d’Olympie demeurent disparues.

Pour vous detendre lisez: Les 7 lieux magiques à visiter sur l’île de Crète

- Annonce -Ceetiz - Transferts

Articles liés

Réservez votre vol en ligne

Réservez votre location de voiture

Location de voiture jusqu'à 30% de réduction

Traverser les iles grecques en ferry

Derniers articles

Envie d'une croisière ?

Investir dans les iles grecques

Categories